Bienvenue à New York ! La ville qui ne dort jamais dit-on. La ville aux multiples intérêts et attractions également. Lors de votre prochaine visite dans cette ville phare des États-Unis, ne ratez donc pas les visites incontournables. Pour ce faire, achetez un New York City Pass. Il vous guidera dignement. Découvrez dans cet article les avantages de ce pass et les astuces pour l’utiliser au mieux.

Achat d’un city pass New YorkNew York

Le citypass New York est un pass touristique qui dispense de l’achat d’un billet à chaque entrée des monuments dans son programme. Il est disponible à l’achat chez l’un des vendeurs partenaires sur le territoire new-yorkais. Vous obtiendrez alors un carnet de six billets, une feuille par attraction.

Vous pouvez aussi acheter votre pass sur internet. Dans ce cas, vous recevrez un billet électronique par email. Le QR Code qui y est communiqué servira pour votre première visite comprise dans le pass. Le carnet de billets vous sera remis à ce moment-là. Voir ici si vous souhaitez en acheter un dès maintenant.

Le pass new york est valable neuf jours, à partir du jour de votre première visite et non du jour de votre achat. Vous avez ainsi la possibilité de l’acheter bien avant votre arrivée.

Meilleure utilisation du pass New York

Tout d’abord, sous aucun prétexte, n’arrachez pas à l’avance les feuilles de votre carnet de billets. Cela le rendra invalide. Laissez procéder les responsables à l’entrée de chaque attraction.

Le pass vous propose de visiter six des sites les plus emblématiques de New York. Trois sont obligatoires, à savoir l’Empire State Building, le Musée américain d’histoire naturelle et le Metropolitan Museum of Art. Les trois autres visites incluses dans le new york city pass sont à sélectionner parmi les couples de choix suivants :

– La plateforme d’observation Top of the Rock ou le Musée Guggenheim : le premier vaut le détour avec une vue sur Central park et l’Empire State Building.

– La Statue de la Liberté ou l’excursion Circle Line: le premier permet de voir la statue de plus près.

– Le 9/11 Memorial & Museum ou l’Intrepid Museum : le second est meilleur si vous voyagez avec des enfants.

Avantages du New York city pass

Le plus gros avantage de ce pass est financier. Vous économiserez plus de 30 euros sur les achats individuels des tickets d’entrée de chaque monument. Il vous donne par ailleurs la liberté des visites, suivant l’ordre que vous souhaitez. Enfin et non des moindres, vous bénéficiez d’une file d’attente voie rapide à l’entrée de chaque attraction. Selon les jours et les heures de votre venue, vous aurez même un temps d’attente inexistant. Avec un citypass, votre exploration de la Grosse Pomme sera en somme simplifiée, mieux organisée et économique.

Visiter New-York : quelques idées et quelques pièges à éviter !

High Line

New York, ce n’est pas seulement d’immenses gratte-ciel qui se dressent dans les airs sur des centaines de mètres mais c’est aussi une ville de pointe en termes de transformation urbaine et de réaménagement . L’exemple le plus vertueux est celui de la High Line, une ancienne voie ferrée surélevée même transformée en jardin suspendu . Une oasis de verdure dans le West Side de Manhattan où des milliers de touristes et d’habitants affluent chaque jour. La High Line est aussi un espace d’exposition en plein air pour les avant-gardes artistiques de la ville, ainsi qu’un temple de la street food. Pour plus d’informations, visitez le site Web : www.thehighline.org .

Statue de la Liberté

Last but not least “Lady Liberty” ou, si vous voulez appeler la statue dans son intégralité, “Liberty Enlightening The World” (trad. “La Liberté qui illumine le monde” ). De la fin du XIXe siècle au milieu des années 1950, cette statue a accueilli des millions d’immigrants (beaucoup d’Italiens) arrivant dans le port de New York. Une icône universelle , donc, qui peut être visitée en conjonction avec le musée de l’immigration situé à proximité d’Ellis Island. Entre autres, en réservant à l’avance (jusqu’à six mois à l’avance) il est possible de monter jusqu’à la couronne de la statue, au bout de 345 marches. Alternativement, il faut se contenter (pour ainsi dire) de visiter le piédestal qui offre également une vue magnifique sur la ville.

Les pièges à touristes

Qu’en est-il des « pièges à touristes » est un sujet brûlant dans presque toutes les grandes villes. New York ne fait pas exception, le conseil est donc de prêter la bonne attention au choix du restaurant . Le conseil s’applique également à la nourriture de rue. A moins d’avoir des “trucs” particuliers, il vaut mieux éviter d’acheter des hot-dogs au premier vendeur ambulant qui arrive. La situation est légèrement différente pour McDonald’s, Burger King et les autres grandes enseignes de restauration rapide américaines. Rien ne vous empêche d’y aller, mais comme on en trouve un peu partout dans le monde (alors qu’être à New York n’est pas une chose courante) réfléchissez bien si cela en vaut la peine. Cependant, aujourd’hui, il n’est pas difficile de prendre des mesures dans ces aspects: il suffit de lire les critiques à l’ avance ou, s’il existe un moyen, demandez conseil à quelqu’un qui a déjà visité la ville . Mieux encore de demander conseil à quelqu’un du coin tant que, bien sûr, ce ne sont pas des parties intéressées.

Vigilance à Times Square

Nous avons inclus Times Square parmi les choses à voir à New York car c’est l’une des principales icônes de la ville. Cela dit, arrêtez-vous un moment. L’affluence est considérable et même choisir de manger quelque chose ou de faire du shopping n’est pas très pratique .

Éviter New-York l’été

Juillet et août sont les mois les plus chauds et les températures peuvent devenir caniculaires. Par conséquent, si vous avez le choix, il vaut mieux éviter la période estivale . Le feuillage d’automne, la neige en hiver et l’air frais du printemps, en revanche, dessinent un New York toujours différent, mais tout aussi accueillant. Cet article vous évitera d’avoir à vous creuser les méninges pour trouver une activité quand vous partez en vacance.